Nicolas Fargues – La ligne de courtoisie

Nicolas Fargues - La ligne de courtoisieD’où vient l’idée qui veut que derrière la beauté ne peut se cacher une tête bien faite ? Nicolas Fargues est la preuve vivante que l’on peut être doté d’un physique avantageux et quand même, exceller dans un domaine de prédilection. Ne cherchez pas : il est beau et talentueux. Voyez par vous-même : googlez-le. Mais surtout – surtout ! – lisez son roman « La ligne de courtoisie ». Il se lit vite, et bien.

Outre un physique de mannequin (on l’aura compris), Fargues est doté d’une écriture impeccable. Sa plume est inattaquable. Et je ne dis pas cela parce qu’éventuellement, je serais tombée sous le charme de ce beau brun ténébreux au regard envoûtant. Non. Mais c’est le constat que l’on se fait aux premières pages du roman. On pourrait ne pas aimer l’histoire, certes ! mais on ne pourrait pas s’en prendre à son style. Il est irréprochable. Pas trop m’as-tu-vu, pas trop arrogant, pas trop en retenue. Un style littéraire maîtrisé. Des mots qu’il ne force pas ; qu’il laisse venir à lui et qu’il étale avec classe. Pour le plaisir des yeux. Parfait, et capable de raconter une histoire des plus ordinaires en évitant de tomber dans les clichés que l’on connaît. Il faut un certain talent pour y parvenir et Fargues, indéniablement, possède ce talent-là.

L’histoire ordinaire, c’est celle-ci : un écrivain qui ne connaît plus le succès, tant dans sa vie privée que professionnelle, abandonne son train-train quotidien à Paris pour s’envoler à Pondichéry dans l’espoir de repartir à zéro et reconstruire sa vie loin de la superficialité. Un homme à la dérive, l’Inde et son attrait de la spiritualité. Un aller simple. Quoi de plus bateau ? Nombreux sont les auteurs à avoir eu recours à ce cliché, déjà. Sans originalité. Sauf que voilà : Nicolas Fargues fait partie d’une classe à part. Il n’est pas stupide. C’est une tête bien faite. Et ses facultés mentales lui permettent de pondre en une centaine de pages une histoire extrêmement intelligente, pourtant basée sur un cliché des plus méprisables. « La ligne de courtoisie », c’est une histoire pleine de bon sens qui révèle tout le talent de Fargues pour l’écriture. Avec Fargues, la quête spirituelle indienne – pervertie par ces bourgeois bohèmes occidentaux qui s’y adonnent – recouvre son sens premier : une quête pour l’authenticité dans un ailleurs où l’émanation spirituelle dépasse l’entendement occidental.

Si j’ose clamer aujourd’hui que Fargues est une tête bien faite, c’est parce qu’à travers son narrateur, c’est lui qui s’exprime. Le narrateur fait de sa vie un cliché dont il entrevoit les failles avec réalisme. Il observe, analyse chacune des situations dans lesquelles il se trouve. Il se moque de son entourage, sans l’exprimer ouvertement. Ses pensées sont jouissives, introspectives ; un cynisme qu’il ne partage pas – si ce n’est avec nous. On se retrouve dans la tête d’un homme qui lorgne le monde de sa supériorité. Et rentrer dans la confidence nous ravit. On tombe sous le charme. Il est sarcastique, et on en redemande.

— Vacances ? — Non, départ définitif. — Ah bon ? Où ça ? — En Inde. Pondichéry. — C’est pour écrire ? Il semblait quelque peu perturbé par ces réponses qui échappaient à son périmètre d’hégémonie habituel. — Non, j’ai insinué avec un stoïcisme sadique, c’est pour mieux m’arrêter d’écrire, justement. Par orgueil, il s’est abstenu de me demander d’expliciter. Mais je sentais bien qu’au-delà de l’aigreur, il percevait un dangereux accent de conviction dans mes paroles. (Nicolas Fargues, La ligne de courtoisie, Paris, P.O.L, 2012, pp.78-79)

Avec « La ligne de courtoisie », on oublie les débuts et fins d’histoire. Il n’y en a pas. La seule chose à laquelle on a droit, c’est cette tranche de vie cocasse et burlesque que, à dire vrai, j’aurais adoré écrire.

Parce qu’on parle de Nicolas Fargues et de sa tête bien faite et parfaite – quatre étoiles.

Publicités

7 réflexions sur “Nicolas Fargues – La ligne de courtoisie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s