Sébastien Teissier – X

Sébastien Teissier - XDaniel Tammet en fascinera plus d’un. Pour sûr. Selon les scientifiques qui se seraient penchés sur son cas, cet Anglais de trente-cinq ans aurait développé des facultés extraordinaires – et quasi surhumaines – à la suite d’une crise d’épilepsie survenue à l’âge de quatre ans et qui lui aurait laissé des lésions cérébrales. Atteint des syndromes d’Asperger et de synesthésie depuis, Daniel Tammet est doté d’un QI et d’une mémoire hors normes. Il y a dix ans, il récite les 22 514 décimales de Pi en cinq heures, neuf minutes et vingt-quatre secondes. Un sans-faute – battu depuis et paraît-il – qui lui a permis de devenir l’objet de convoitise de l’ensemble de la communauté scientifique – mais pas que.

Si je vous parle de Daniel Tammet, ce n’est pas uniquement pour soulever l’intérêt qu’il représente pour les théoriciens de l’évolution du cerveau humain. Non. Si je démarre l’introduction de ce billet par le cas Tammet, c’est parce que – et selon les termes de l’éditeur-même – Sébastien Teissier s’en est fortement inspiré pour créer les personnages principaux de son premier roman : « X ». Prudemment – et à tort – qualifié de thriller, le livre s’apparenterait presqu’à de la science-fiction tant les capacités cérébrales des héros paraissent extraordinaires. Pourtant elles sont réelles. Daniel Tammet est là pour l’attester.

Un agent de police, appelé sur les lieux d’un crime, est incapable de se remémorer ce qu’il fait là et comment il y est arrivé. Le cadavre à ses pieds, l’objet du crime en main et l’absence de collègues sur les lieux lui font croire à une machination destinée à le faire tomber et à l’inculper d’un meurtre qu’il ne se souvient pas avoir commis. Il doit enquêter. Face à lui, un inspecteur à l’intelligence phénoménale semble lui aussi déterminé à jeter la lumière sur cette affaire. Leurs enquêtes respectives se croisent. Deux êtres à l’intelligence surdimensionnée confrontent leur égo et leur cerveau dément dans une compétition et une course-poursuite contre la montre démesurées, où la supériorité intellectuelle et l’autorité de chacun sont en jeu.

« X » est un roman sacrément difficile à chroniquer. Non qu’il puisse laisser indifférent. Mais aborder sa trame sans risquer de déborder sur ce qui ne peut être dit n’est pas une mince affaire. Le moindre élément révélé peut gâcher l’atout du livre : l’effet de surprise. Je vous le garantis : vous n’en serez jamais au bout. Vous croirez avoir saisi l’intrigue, mais non. Teissier vous sortira un nouvel élément qui viendra semer le doute. On sent l’intrigue ficelée, travaillée – au détail près. Sébastien Teissier, en bon chercheur qu’il est – en biologie moléculaire qui plus est – fait preuve d’une remarquable rigueur dans la constitution de sa trame. Oui.

Mais – et c’est là que ça coince – dans son style littéraire, Sébastien Teissier ne donne plus autant l’impression de faire dans la maîtrise. Le scientifique ne semble pas à l’aise dans le rôle du littéraire. L’écriture est brouillonne ; hésitante parfois. Limite – elle fait peine à lire.

La douleur commençait à vriller son cerveau. Félix se forçait à avancer, péniblement. Son cerveau rassemblait peu à peu les pièces du puzzle. Il ne lui en manquait que quelques-unes. Il devait parvenir à cette porte pour les obtenir. Martha était la clé ! Elle détenait les informations qui le libèreraient de sa fièvre. Il le savait ! Son cerveau était en ébullition. La douleur avait atteint son paroxysme. (Sébastien Teissier, X, Paris, Nouveau Monde, 2014, pp.164-165)

Une relecture – et une bonne, j’entends (je devine que le tapuscrit a été soumis à maintes relectures avant publication) – n’aurait pu faire de tort au roman. Au contraire. Elle en aurait fait une œuvre transcendante. Et je le pense sincèrement. Car là, pour le coup – et il faut le dire : sur un peu plus de deux cents pages, il y a de quoi perdre l’intérêt.

Parce que – Sébastien Teissier a compris qu’il y avait du bon à exploiter le cas Daniel Tammet ; et parce que, contrairement à beaucoup d’autres, il a le mérite de faire dans l’originalité – trois étoiles.

Publicités

4 réflexions sur “Sébastien Teissier – X

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s