Henri Alleg – La question

Henri Alleg - La questionContrairement à ce qui se dit, être issu de l’immigration ne présente pas que des inconvénients. La double identité qui résulte de l’exil charme et attire les autochtones. Et je n’exagère pas en parlant d’attrait, je l’ai vécu : elle fascine. Le temps permettant d’analyser la vie sereinement, je réalise que mon identité – chez moi – triple a été chez certains la principale raison de leur intérêt à mon égard. Etrange, mais oui ! je prends. Car il y a un fameux avantage à attiser la curiosité. Il ne faut donc pas prendre cette constatation pour un reproche : elle est son contraire.

En littérature, le phénomène est courant. L’étranger a toujours séduit. Parfois jusqu’à frôler la limite à ne pas franchir ; celle du cliché. Pierre Loti en est un parfait exemple, lui qui ne jurait que par le doux nom que portait ma tout aussi douce tante Hatice – l’un des plus beaux qui soient. Et pour une raison que je ne m’explique pas, la lecture de « La question » du journaliste communiste et révolutionnaire français Henri Alleg m’a ramenée à ce constat. Lire la suite

Publicités