Pascal Bruckner – La maison des anges

Pascal Bruckner - La maison des angesAutant vous prévenir : c’est pour éviter de devoir vous livrer trois cinq étoiles de suite que j’ai choisi de revenir sur le dernier livre de Pascal Bruckner, lu cet été : « La maison des anges ». Et il ne peut exister aucune autre raison de revenir sur cet ouvrage qui sonne comme une injure à la bonne littérature.

« La maison des anges » est pourtant un livre au potentiel considérable ; au pitch prometteur. Il suffit de lire le résumé et de connaitre Bruckner pour se laisser convaincre et se lancer dans l’histoire. Et à priori, on pense avoir fait un bon choix. Mais non, « La maison des anges » déçoit. Comme face à un grand amour qui se termine mal, on se dit qu’on aurait préféré ne jamais être tombé sur ce livre-là. Car Dieu sait l’engouement et la sympathie que l’on ressent au départ pour Antonin Dampierre, personnage central de l’histoire. C’est le dénouement qui rate son objectif : la chute nous laisse sur notre faim. Bruckner a manqué la cible – à notre grand désenchantement. Lire la suite

Publicités