Mohamed Choukri – Le pain nu

Mohamed Choukri - Le pain nuMohamed Choukri est l’un des écrivains les plus connus de la littérature arabe. S’il est parvenu à se hisser en haut de la liste, c’est en partie – et incontestablement – grâce à son talent, immense ! mais aussi en raison du parcours atypique qui le poussera à l’âge de vingt ans à apprendre à lire et à écrire, entamant ainsi le chemin qu’on lui sait. Pendant vingt ans pourtant, Choukri aura trainé la misère d’une existence malheureuse où tous les coups sont permis et où seule la survie compte. Il aura lutté contre l’ignorance et la famine qui sévit au sein des classes sociales les plus pauvres du Maroc d’après-guerre. Le petit Choukri grandit en cultivant le mépris de son prochain, ainsi que la haine du père (le monstre, comme il le nomme) dont il souhaite secrètement la mort. Un père qu’il craint et qui assassine. Un père qui incarne la terreur. Exit les rêves d’enfant. Choukri, très tôt, est confronté à la brutalité d’une société qui ne peut l’épargner, et qui le maintient dans un état d’asthénie extrême ; celle d’une vie à laquelle il prend part par dépit et qu’il va tenter de détruire avant qu’elle ne le détruise.  Lire la suite

Publicités