Rencontre – Hélène Le Chatelier

Rencontre - Hélène Le ChatelierSouvenons-nous – il y a quelques semaines, je découvre Hélène Le Chatelier, auteur de « Dernière adresse ». C’est le coup de foudre – ou quelque chose qui s’y apparente. Rituel oblige – je me lance dans une quête faite de moteurs de recherche et de relations jouées en tout genre pour en connaître davantage sur elle. Et – qu’apprends-je ? Hélène Le Chatelier résiderait dans ma périphérie. Si, si. Je crois halluciner. Tant bien que mal – je vous épargne les détails qui doivent être épargnés – je parviens à nouer le contact. Et c’est avec le sentiment du devoir accompli que je la retrouve un soir face à moi, haute perchée sur ce tabouret d’un Starbucks local. Lire la suite

Hélène Le Chatelier – Dernière adresse

Hélène Le Chatelier - Dernière adresseHélène Le Chatelier m’a bluffée. Elle m’a tout simplement bluffée. Sans que je ne m’y attende, d’ailleurs. Ceux qui ne sont pas de mauvaise foi l’attesteraient pourtant, que je ne suis pas de nature influençable. Ni facilement malléable. Les quelques personnages qui ont cru pouvoir me rallier à eux s’en sont brûlé les doigts. Mais Le Chatelier, elle, elle m’a eue. Elle m’a dupée. Elle a rangé l’iconoclaste que je dis être au placard. Elle l’a enfermée à double tour. Et le temps de 91 pages, elle l’a soumise à son talent – un talent qui, jugé par son premier roman, est grand. Bien grand.

Je suis tombée sur « Dernière adresse » un peu par hasard, en fouinant distraitement dans les rayons d’une librairie. A la recherche de têtes familières. Et la trouvant, elle. Hélène. Hélène Le Chatelier. Un nom inconnu que j’ai sorti de la pile. Sans raison. L’intuition. Je l’ai ôté de cette pile qui annihilait son talent ; qui le perdait dans l’ordinaire alors qu’il n’est que le contraire. Car – il me faut honteusement l’avouer – je n’avais alors jamais entendu parler d’Hélène Le Chatelier. Lire la suite